Le droit aux vacances et aux loisirs pour tous les enfants


L'Association Nationale Temps Jeunes s'est résolument engagée pour défendre le patrimoine foncier des centres de vacances, aujourd'hui menacé par la pression immobilière et les coûts de rénovation, et participe activement à une re-connaissance des colonies de vacances. Dans cette dynamique, Temps Jeunes a piloté plusieurs études nationales:


En 1996, sur les blocages économiques et sociaux au départ en centres de vacances, intitulée : «Pourquoi seulement 1 enfant sur 10 profite-t-il aujourd'hui des colos ?» (avec le soutien de la CNAF, du FNDVA et du Ministère de la Jeunesse et des Sports) et avance 10 propositions concrètes pour l'avenir des colonies de vacances, dont certaines sont déjà en oeuvre (chèque-colo, charte-qualité, tarif solidarité) ou discutées avec l'Etat (réduction d'impôts pour frais de colos, promotion des Séjours Vacances, aide sociale aux «classes moyennes» exclues de tous les dispositifs existants?).

En 2000, sur la prospective des centres de vacances des années 2000, quelles attentes des enfants et des parents ? Réalisée avec le CREDOC (Centre de Recherches pour l'Etude et l'Observation des Conditions de Vie) et soutenue par le Secrétariat d'Etat au Tourisme. Cette recherche met en évidence que 65% des enfants ont envie de partir en colonies de vacances ! et précise les conditions à réunir pour en permettre l'accueil demain. 7 scénarios prospectifs sont avancés.

En 2005, sur la socialisation en centres de vacances, une recherche menée par Jean Houssaye, professeur et chercheur en Sciences de l'Education et conduite sur l'un de nos centres de vacances. Une analyse très actuelle avec des exemples concrets, autour de la mixité sociale, la régulation et la vie de groupe, la place des animateurs, l'organisation des espaces, le patrimoine des centres de vacances face aux promoteurs immobiliers...

En 2006, Temps Jeunes participe au lancement d'une étude sur les politiques d'aide au départ et la mixité sociale en séjours vacances.

En 2007, Temps Jeunes est signataire d'un appel aux élus initié par la confédération Jeunesse au pelin air pour qu'une loi établisse une allocation vacances pour les familles, et leurs enfants qui ne partent pas en vacances.
Recherche de vacances des 4/17 ans